Freddie Gibbs – YOU ONLY LIVE 2WICE

Freddie Gibbs – YOU ONLY LIVE 2WICE

Quatre mois derrière les barreaux ont privé Freddie Gibbs de la fin de sa tournée européenne 2016 et de sa toute première fête des pères. Si il souhaite mettre ses déboires judiciaires derrière lui et aller de l’avant, le rappeur natif de Gary, Indiana prend le recul nécessaire suite à cette douloureuse expérience. YOU ONLY LIVE 2WICE prend la suite de SHADOW OF A DOUBT (2015) et arrive à point nommé, tant il avait manqué à ses fans, et au milieu rap.

La traversée du désert, imagée dans le clip du single « Crushed Glass », lui aura au moins inspiré ce nouveau projet. En effet, YOU ONLY LIVE 2WICE a été écrit dans son intégralité en prison. On ressent réellement que Freddie a eu du temps pour lui, pour réfléchir sur sa vie, ressasser son passé hors des lois et imaginer son avenir de père modèle.

Dans ce passé, Gibbs s’est remémoré certaines femmes de sa vie dans « Alexys » sur une fabuleuse production signée KAYTRANADA & BADBADNOTGOOD, « Andrea » ou encore « Dear Maria » qui se présente comme une lettre d’excuse par rapport à cette fameuse Maria, qui l’avait pourtant traitée de la meilleure des manières confesse le rappeur. Via ces différents morceaux une certaine nostalgie prend le pas sur l’égotrip et la trap pure et dure traditionnelle de Freddie Kane – l’époustouflant « Amnesia » est un condensé très juste de ces deux facettes.

I be kickin’ shit like Solange in the elevator

Là où réside l’originalité de cet album, c’est la profondeur et la sincérité des textes. Pour l’une des toutes premières fois, Freddie Gibbs se livre et parle de sa vie privée : ses proches qui sont absents depuis son arrestation en Europe, les femmes de son passé et son présent, le décès de son oncle (« Big Time Watts ») pendant son tour en calèche et de sa vision de la vie post-carcérale.

N*gga get a watch, and a couple chains, think he harder than you
Drop the jewelry, grow some dreads, think he smarter than you
Please yourself or please your homies, man, what’s harder to do?
Did some things in life I know I don’t want my daughter to do
Shit, got a list of things I don’t want my daughter to do

Le gangster de Gary s’humanise en brisant la glace et cette image distante d’un homme dur à l’attitude froide. Ainsi, on comprend la personne et les changements qui ont suivi son retour chez lui ; quand ses amis se sont volatilisés et sont devenus ses rivaux. Une nouvelle perspective se révèle à ses yeux sombres, une renaissance. C’est le sens pas si caché de YOU ONLY LIVE 2WICE, parfaitement retranscrit dans l’ultime piste « Homesick » dans laquelle ces sentiments d’amertume, de nostalgie et d’espoir se cristallisent sur une instrumentale au piano pleinement adaptée aux sujets graves évoqués.

Le « grand » retour de l’un des cinq meilleurs rappeurs en vie (c’est l’intéressé qui le dit, pas moi) se poursuivra, on l’espère, cette année avec BANDANA ; suite logique de COCAINE PINATA, album collaboratif avec Madlib. D’après les dires de Freddie Gibbs, son travail est terminé vis-à-vis de ce projet, tous ses couplets sont enregistrés. La balle est dans le camp du producteur californien. Le monde du rap est prêt et attend avec impatience le nouveau joyau du duo Madgibbs.